Donald Trump, l’avant-gardiste

Donald Trump, l’avant-gardiste

4331505008_098b634a3f_b1

  • Ne juger pas trop vite Donald Trump. L’homme est en avance sur votre temps. Il est l’avenir. L’osmose parfaite entre démocratie et spectacle, show politique et peep show. Catch, trash et cash. Il est l’homme nouveau, le sens de l’histoire. De qui vous moquez-vous en raillant l’esprit du temps ? Qui croyez-vous convaincre en méprisant votre futur ?  Qui pensez-vous dépasser en niant l’inexorable marche de l’histoire ? Relisez Hegel et son histoire de Geist, l’Esprit qui déboule en cinquième sur les grands axes du temps. De quoi trouver dans Donald Trump une dimension qui vous échappe, poussières vintage que vous êtes sur les bas côté de la quatre voies historiques. Du Watergate au Pussygate, Donald Trump a pour nom progrès, croissance et développement. Regardez bien sa gueule et vous verrez la vôtre dans vingt ans.
  • On aura beau critiquer les USA, leur faire la nique morale en lisant la dernière interview de Marcel Conche dans le magazine Philo Plus sur une terrasse à Saint-Malo, ils restent les meilleurs et pour longtemps. Ils dessinent au présent des contours que vous devinez à peine. Trop occupés à bêler sur des opinions vagues, la tête dans le cul de basse fosse de trois médiatiques franchouilles – polémistes et intellectuels paraît-il – vous passez à côté de ce grand visionnaire. Donald Trump a baisé des femmes grâce à son argent et sa notoriété ?  Donald Trump s’est fait baiser par un enregistrement en dépit de son argent et de sa notoriété ? Donald Trump est réversible, irréfutable, par-delà le vrai et le faux. Il est en somme le premier candidat de la télé réalité, du catch et du porno. Synthèse encore imparfaite bien sûr, prototype, il gagnerait à être encore plus faux que le faux ou plus vrai que le vrai. Au choix, peu importe. A l’image du baron de Münchhausen, il tire sur sa vraie fausse moumoute pour s’extraire du bourbier quand on l’accuse. Encore trop réaliste Donald Trump. Les suivants feront semblant de tirer sur leur fausse vraie moumoute pour mimer la sortie. Soyons patients.

 

  • Donald Trump reste pourtant un pionnier, un avant-gardiste de premier ordre. Il a compris que tout partait du média, que tout y retournait. Sans reste. Mais à la différence de Reagan ou de Schwarzenegger, il n’a pas fait du cinéma avant de faire de la politique. Sans cesser de faire de la télé realité, du catch et du porno, il a découvert que c’était aussi de la politique. On lui a peut-être soufflé. Donald, regarde ce que tu fais, c’est de la politique ! «Je n’arrive pas à croire que je dis ceci à propos de moi-même, mais je suis devenu un politicien…» – Donald Trump. Les surgeons ne Donald Trump ne se poseront plus la question.

 

  • Eric Zemmour fait-il l’apologie du terrorisme ? Michel Onfray, philosophe, qu’en pensez-vous ? Anne Hidalgo s’engage-t-elle à fond pour les JO ? « Comment peut-elle satisfaire son pays si elle ne satisfait pas son mari ? (Donald Trump à propos d’Hilary Clinton). Voyez-vous la différence de niveau ? Mesurez-vous pleinement ce qu’est une avant-garde ? Appréciez-vous la façon dont Donald Trump résume son temps, l’exprime, le sublime, le dépasse ? C’est aussi pour cette raison que vous jetez le mauvais œil sur les nouveaux arrivages venus d’outre-Atlantique. Le mauvais œil de la culpabilité et du désir mêlés. Vous marchez droit mais vous tournez la tête à la vue du premier néon rose étoilé. Vous lisez en cachette les meilleures citations de Donald Trump en piles à côté du comptoir pour le petit frisson. Je vous comprends français.  Zemmour, Onfray, Hidalgo… pourquoi s’emmerder avec des pipes froides quand d’autres sont biberonnés au peep show ?