Editorialistes – 10 octobre 2017

Editorialistes

10 octobre 2017

Ils parlent économie mais avant ils se fardent

Accusent d’inertie tous ceux qui restent en rade

Jugeant les doléances du plus haut de l’estrade

Ils vivent grassement de cette mascarade.

 

Plusieurs milliers d’euros pour ces singes du monde

Ces grossiers personnages qui parlent comme ils pondent

Leurs chroniques emplumées, leurs jugements immondes

Sur un peuple qu’ils méprisent, qu’ils informent et qu’ils sondent.

 

(avec moi)

 

Un jour viendra peut-être où ces oies de Paris

Recevront dans la rue quantité d’œufs pourris

Achetés cinq euros en promo chez Aldi

La somme réclamée par ce club de bandits.

 

(ensemble)

 

Le temps des discussions est enfin révolu

Les débats, les projets tout cela a vécu

En marche vers la bouillie, les faquins sont connus

Il est temps, mes amis, de leur botter le cul.

 

(chorus)